vienne ou viennent ?

 

Doit-on écrire .....les beaux jours viennent ou les beaux jours vienne ?

 

 

dans notre bonne viellle structure de la phrase...on a le sujet....le verbe....mais là , il n'y a pas de complément. En effet, le complément n'est pas une obligation.

donc notre sujet c'est ce qui fait l'action....quand on dit : Paul vient. C'est paul qui fait l'action, et son action c'est de venir.

donc le sujet dans la phrase : les jours viennent.... c'est pareil : le sujet c'est "les beaux jours".

et l'action c'est le verbe, c'est le fait de venir.

on est d'accord pour dire que "les jours".....c'est qu'il y en a plusieurs, donc c'est le pluriel. (en plus, ce n'est pas pour dire, mails il y a des "s" de partout.....)

donc nous avons un sujet au pluriel

parmi les sujets au pluriel.....il y a

nous,

vous

ils /elles

car la conjugaison des verbes....c'est

au singulier (une seule personne ou objet)

je ....tu, il/elle

et au pluriel : nous, vous , ils/elles

 

donc....les jours c'est la 3me personne du pluriel...

donc c'est la conjugaison du verbe venir...(verbe appartenant au 3 me groupe. voir pourquoi ici )

donc nous avons :

je viens, tu viens, il vient, nous venons, vous venez, ils viennent.

donc : les jours viennent......

 

Mais , me direz vous...quand utilise-t-on "vienne"....outre le fait que ce sont 2 villes , une en Autriche, et une en France, en isère.... et accessoirement le département de la Vienne....

le mot vienne est une forme du verbe venir,

quand il est conjugué au subjonctif ( au présent du subjonctif pour être précis)

on utilise le subjonctif quand on veut dire : il faut que ...je doute que...

Le subjonctif est le temps du doute, de l'incertitude et de l'éventuel. Le subjonctif a quatre temps mais l'imparfait et le plus-que-parfait sont d'un usage relativement rare surtout à l'oral.

on dira donc....

il faut que je vienne

il faut que tu viennes

il faut qu'il vienne

il faut que.....

que je vienne
que tu viennes
qu'il vienne
que nous venions
que vous veniez
qu'ils viennent

 

 

 

 

Autre erreur vue :

il coupet son moteur.

On est d'accord pour dire que "il coupait son moteur", c'est une personne qui coupe son moteur, et qu'on a mis cette action au passé, et plus précisément à l'imparfait.

Conjugaison du verbe couper (1er groupe)

je coupais

tu coupais

il/elle coupait

nous coupions

vous coupiez

ils/elles coupaient

 

De plus le mot coupet ne veut rien dire....ça aide !!!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.