c'est ou s'est passé

 

doit on écrire "le stage s'est bien passé" ou "c'est bien passé"

 

Dans cette phrase : on a toujours la même structure de la phrase habituelle ( voir La phrase simple -1

la structure de la phrase est toujours : sujet, verbe , complément

le sujet ici est celui qui est au coeur de l'action, ou qui est celui dont on parle.

dans ce cas, c'est "le stage" est le sujet de la phrase

le verbe : c'est celui qui indique l'action Les verbes 1


 

donc quand on dit : "Le stage s'est bien passé"

le sujet = le stage

le verbe = se passer

la phrase ici n'a pas de complément qui "complète" l'information.

le mot "bien" est un adverbe. c'est un mot qui complète le verbe, qui dit comment l'action a eu lieu :

le stage s'est bien passé. ça va, c'est cool.

le stage s'est  mal passé : aïe !!!

 

                      * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *  * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *  * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * 

Moi jecrit comme sa! Sa cest bien passé pour vous 3 le ds, javait la gastro :

Concernant cette phrase :

Moi jecrit comme sa : Quand on écrit cette phrase, on appuie sur le fait que MOI..... je fais ceci ou cela.

Donc on écrit : Moi,    (en mettant une virgule pour permettre au lecture de respirer, avant de sa voir ce que VOUS faites en particulier.

jecrit : ce mot jecrit n'existe pas en français.... mais on comprend que dans la phrase c'est la première personne qui parle, donc "je" et que c'est cette personne, donc "je" qui  est sujet, c'est à dire qu'elle va faire quelque chose :

Exemples :

je vois, je travaille, je dors..... ici c'est je écris

comme ça sonne très mal de prononcer "je écris " , on écrit donc j'écris.

car la voyelle de "je" et celle du verbe conjugué doivent se mélanger. 

C'est le cas pour les verbes qui commencent pas une voyelle ( une voyelle c'est : a, e , i, o, u , y) (au contraire d'une consomne qui sont toutes les autres lettres )

Par exemple pour des verbes comme.... élever, éduquer, envisager, oublier, identiier, .... quand on conjugue ces verbes à la première personne du singulier ça fait :

j'élève

j'éduque

j'envisage

j'oublie

j'identifie.......

 

donc on écrit : j'écris. Dans la conjugaison au présent (c'est à dire maintenant) le verbe écrire (un verbe c'est l'action que l'on fait) :

 - j'écris 

 - tu écris

 il /elle écrit

 -nous écrivons

 - vous écrivez

 - ils/elles écrivent
 

 

La phrase du début devient donc : Moi jecrit comme sa!

Moi, j'écris comme....

 

Pour ce qui est du "sa" : 

on écrit "sa" quand on possède quelque chose (un objet féminin): exemples :

j'ai vu sa voiture; elle habite dans sa maison ; sa voisine a téléphoné, sa soeur est absente, sa place est réservée, elle a perdu sa bague, .....

 

si l'objet est masculin (nom masculin) : j'ai vu son chien, elle nourrit son petit frère, elle a acheté son cartable, son voisin est passé , ......

 

Quand on écrit: Moi, j'écris ça.

Cela signifie qu'on est presque à montrer ce que l'on écrit : ce la s'appelle un démonstratif. On montre quelquechose, même si ce n'est "en vrai", c'est sous entendu. 

Donc quand on écrit : moi, j'écris ça, (on pourrait aussi, en joli français dire "Moi, j'écris cela", ça revient au même, c'est pareil). on est presque en train de montrer ce qu'on écrit.

 

 

 

Sa cest bien passé pour vous 3 le ds, javait la gastro

 

Pour cette phrase : pareil: Sa, c'est toujours un possessif, et dans cette phrase on comprend que quelque chose s'est bien passé. Alors on dit : ça s'est bien passé ou cela s'est bien passé.

en effet, le cest n'existe pas du tout, jamais, donc c'est toujours faux.

 

et pour le reste de la phrase.....pour vous 3 le ds....je ne comprends pas ce que cela veut dire.....donc je ne peux rien expliquer.

 

Et pour "javait la gastro"

même remarque que plus haut : il faut mettre un "j'avais " car le verbe avoir commence par une voyelle. Et qu'on ne dit pas pas "je avais ", mais "j'avais."

Après pour la conjugaison du verbe avoir , quand on dit "j'avais la gastro " c'est que c'est c'est passé.Il y a plusieurs temps quand on conjugue un verbe qui permettent de faire comprendre que c'est passé, présent ou futur :

J'ai la gastro : ça veut que je l'ai..... (et que si je pars aux toilettes ce n'est pas étonnant !!!)

J'ai eu la gastro : c'est passé, je ne l'ai plus.   (ça , c'est le passé composé )

J'avais la gastro (là encore c'est du passé: et le verbe est à l'imparfait)

J'aurai la gastro : là c'est pour bientôt.....c'est le futur. (même si c'est rare qu'on sache qu'on va l'avoir.....!!!) 

 

 

Merci de vos questions, et vos remarques, vos erreurs sont le moyen pour moi de vous répondre et d'éclairer aussi ceux qui ne posent pas de question !!!!!

(ceux qui ne posent pas de question : on pourrait attendre un 's' qui ferait questions....mais comme questions c'est la forme au pluriel de question, ce qui signifie qu'il y en a plus 2 au moins.....comme les personnes ne posent AUCUNE question, c'est qu'il y en a zéro.....

donc : une question

zéro question,

deux questions....

c'est pour cette raison, ( pour ça ) que je mets : "ceux qui ne posent aucune question"

                                                   ******************************************************

un complément serait : le stage s'est bien passé cet été

le complément "cet été'' indique la période, le temps où le stage s'est déroulé.  c'est un complément de temps.

voir aussi les compléments :Sujet verbe complément

Commentaires (5)

tokoy
Bonjour on ecrit "qu'est ce qui c'est passé ?" car c'est la forme interrogative (=on pose une question) de la phrase : "ce qui s'est passé". Où on a : ce : qui est le sujet , "s'est passé" qui est le verbe ( conjugué au passé composé).
un peu comme quand on dit à quelqu'un : quand tu viendras.......(on fera ceci ou cela...)
on peut mettre cette phrase "quand tu viendras" sous forme de question : "quand est ce que tu viendras ?".
on inverse donc juste le sens des mots :
Quand : pour savoir l'information de temps
"est ce que" : qui est un moyen de poser la question (et d'être interrogatif) ( donc pour avoir une réponse !!! )
tu : sujet
viendras : verbe " venir" au futur.

Une autre façon de poser une question est d'inverser simplement le sujet et le verbe :
par exemple :
tu viens. cette phrase est composée du sujet ( tu) et du verbe (viens), qui est le verbe venir conjugué au présent.
Si on demande à quelqu'un s'il vient , ( tout de suite, donc au présent ) : viens tu ? ( on note le point d'interrogation)
est ce que tu viens ? ( dans ce cas, quand on utilise "est ce que", on n'a pas besoin d'inverser le sujet et le verbe.
tokoy
Qu'est c'est qui s'est passé/ ou qu'est ce qui c'est passé ? : qu'est ce qu'il s'est passé
guillon
  • 3. guillon | 06/09/2017
Qu'est c'est qui s'est passé/ ou qu'est ce qui c'est passé ?
Clara
Merci pour ces précisions. Je cherchais à écrire "tout s'est bien passé" et j'avais un gros doute sur l'orthographe, plus précisément si l'on devait utiliser un S'est ou un C'est.
Bobane
Moi jecrit comme sa! Sa cest bien passé pour vous 3 le ds, javait la gastro

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.